Nombre total de pages vues

dimanche 12 mars 2017

Brise printanière



Cy Twombly 1961     Empire of Flora   Berlin          photo Solvej




Cy Twombly     Centre Pompidou





Il y a dans la plupart les tableaux de Cy Twombly comme un souffle léger , une inclinaison vers la droite, et aussi une indéniable poésie, qui s'accorde à merveille avec le temps ensoleillé d'aujourd'hui, qui incite les touristes a l'ascension de la forteresse  Beaubourg, pour immortaliser la splendide vue de Paris que l'on découvre tout en haut.

Je le dis d'emblée, j'adore Cy Twombly, pour une raison toute bête : c'est beau.


Alors, cette expo, on commence pianissimo par de grands formats presque blancs ( tout est dans " presque") et des graphismes noirs, qui datent de ses débuts, mais curieusement, ressemblent étrangement aux petits (!) derniers. ( voir en bas ) Naturellement, la photo ne rend pas du tout justice aux subtilités  de cette oeuvre...( voir mon article précédent ). Peu après, je retrouve avec bonheur le ravissant "Empire of Flora" (voir haut de page) de la Gare de Hambourg à Berlin, dont les roses délicats me ravissent toujours autant.



   Sans titre (Lexington) 32  1959 CT Foundation     photo Solvej

Un peu plus loin, les " Neufs discours de Commode"...explosent de couleurs et d'expressivité. Il faut quand même une incroyable maîtrise du geste, pour faire ça ( et le format n'est pas petit ! ) et une sureté de soi, j'en reste béate d'admiration .


L'inspiration de Twombly est principalement mythologique, finalement on parle de peinture "abstraite", mais où est l'abstraction, dans tout ça ? De toutes façons, moi, je n'y vois que de la Peinture, et de la grande peinture. De salle en salle, cette exposition est une merveille !


Les neufs discours de Commode ,


Nine discourses on Commodus  1963
  Nine discourses on Commodus 8  1963 
 Guggenheim  Bilbao     photo Solvej



























les vibrantes "Quatre Saisons", 




  Les quatre saisons: l'automne, l'hiver     photo Solvej

  Les quatre saisons : le printemps, l'été     photo Solvej


la superbe série qui s'intitule drôlement " Pan " ( et là, ce n'est pas mythologique ! ),



   Pan 1975/80 CT fondation  et Collection  Lambert     photo Solvej

jusqu'au charmant "calendrier", tout est poétique, beau, raffiné.




   The Shepheardes calendar 1977 CT fondation    photo Solvej

 C'est un art qui me touche beaucoup, parce qu'il est extrêmement élaboré, avec parfois une grande économie de moyens, mais toujours une rigueur de la composition, même lorsque le geste semble spontané,  en somme une grande liberté, que seul un génie réel peut s'autoriser.





  Nini's painting  1971  Collection particulière     photo Solvej

   Camino Real V et VI 2010/11 Fondation Vuitton     photo Solvej


Même lorsqu'il fait " de la déco", c'est tout à fait sublime. Je suis heureuse, et je laisse aux intellos le soin de discourir davantage sur le pourquoi et le comment.







  Sans titre ( Bassano in Teverina ) 106  1985  CT Fondation     photo Solvej



 Sans titre...moi, j'y vois une cascade, belle comme du Hubert Robert, et vous ?